Mur d’inertie en briques de terre crue

 

Avant la pose du poêle de masse, nous avons monté en deux fois le mur d’inertie au salon. Nous avons acheté des briques de terre crue. Nous aurions pu les fabriquer avec la terre du terrassement, du sable et de la paille, ou bien avec une presse à BTC, mais la l’occasion de la presse + demi-journée de formation nous serait revenu pour plus cher et en sollicitant beaucoup plus de temps.

mai-14_1542_01

Marie à l’avant dernier étage

Avec Claire et Vincent, nous avons monté le début du mur, sans dépasser plus de 1,5m pour éviter le tassement des joints. Le chantier a commencé la veille avec la préparation du mur : démontage d’une partie de l’ossature bois déjà en place et repositionnement pour correspondre aux dimensions des briques, ponçage rapide des montants en bois pour avoir un rendu final lisse, pose au sol de carton et bâches pour protéger le parquet.

Le mur se monte assez vite à quatre (peinture de l’escalier extérieur en parallèle). Nous préparons le mélange du mortier avec une bétonnière : 3 seaux de sable + 1 seau de terre (fourni avec les briques) + eau. Ensuite pose du mortier et des briques à la main ou à la truelle. Nous n’avons pas pris le temps de soigner les joints d’où du travail supplémentaire ultérieurement pour tenter de récupérer ce qui avait déborder sur les briques, sans trop abîmer l’aspect de la brique, avec une éponge légèrement humide. Pour la deuxième journée de pose, une semaine plus tard, juste à deux, nous avons été beaucoup plus soigneux et la différence se voit ! Certaines briques ont été découpées en tout petit pour terminer le mur dans le petit espacement qui restait en haut.

mai-14_1544_01

.mai-14_1546_01mai-14_1547_01mai-14_1553

 

Comments are closed.