Catégorie : Où en sommes nous

Fin de la couverture (ou presque)

La maison a bien avancé depuis le dernier post.

Malgré la neige et les divers aléas retardant le chantier, nous avons fini mercredi de la semaine dernière de poser les panneaux de toiture avec le couvreur.

Le Jeudi, il a commencé à poser le pare-pluie (que je suis allé acheté pour avoir le bon Sd) et les liteaux. Puis il a enchaîné le reste (tous les liteaux, fenêtres de toit, tuiles). Il devrait finir demain matin après être allé acheté les tuiles manquantes! L’estimatif de l’architecte qui a fait les docs pour l’appel d’offre, a oublié des éléments et de la surface.

DSC_0003_01 DSC_0001_01 DSC_0001_01 DSC_0003_01 DSC_0006_01 DSC_0009_01 DSC_0008_01

Pendant ce temps, avec Marie, nous avons monté le sas d’entrée. Deux murs sur trois, le troisième ayant l’OSB du mauvais côté, il a fallu enlever l’OSB, en remettre sur la bonne face et inverser un montant dont l’angle était à l’envers. Puis j’ai posé sa charpente et ses panneaux de toiture.

DSC_0011_01

DSC_0010_01 DSC_0007_01

Ensuite, avec mon père et beau-père, nous avons posé presque tous les OSB des tours de fenêtres, et bâché le sas et le cellier.

DSC_0004_01

J’ai ensuite fini les OSB des fenêtres, et les ai préparé pour recevoir les fenêtres qui arrivent avant la fin du mois.

Aujourd’hui, avec Yann, nous avons rentré l’OSB du sol, les fonds de caissons, posé les fonds de caissons du cellier, cloué les OSB de la moitié du plancher intermédiaire.

 

La charpente se poursuit

Cette semaine Thomas a continué à faire la charpente, avec l’aide de bénévoles, pour certains venus de loin comme Georges et Évelyne venus de Corrèze pour deux jours, Christophe du Beaujolais et Charles du Cantal.

charpente_89 charpente_88

La météo n’est pas avec nous avec la neige et le froid. Les échelles ont été isolées avec de la fibre de bois. L’acrylique pour faire des joints n’a pu être ajoutée à cause des températures trop basses. Il y aura un pare pluie par dessus les panneaux de contreventements.charpente_96

La pose des plaques de contreventements (panneaux RWH 16mm qui peut servir de pare-pluie, mais pas dans notre cas, ainsi que de rupture de pont thermique)  a démarré, avec une personne en toiture qui s’assure avec cordes et baudriers pour ne pas glisser. Voici la face sud terminée!

Merci à la grue qui a permis de lever les plaques.

charpente_98

Samedi avec l’aide d’Yves-Marie, encadrement des fenêtres, fenêtres qui nous attendent déjà chez le fournisseur.

Cellier et charpente

La maison prend forme, mais moins rapidement que les semaines précédentes.

Lundi, la grue était en panne. Je voulais mettre en place les murs du cellier, mais la grue ne voulait pas tourner. Alors en attendant le mécanicien, j’ai mis en place les lisses d’implantations du sas d’entrée, j’ai fait un escalier pour rentrer dans la maison ainsi qu’un bac à compost. Le mécano est venu, la grue tourne à nouveau, mais je n’en ai pas fait plus ce jour là.

DSC_0089

Mardi, J’ai installé les murs du cellier le matin. L’après midi, je suis allé donner un coup de main à mon travail, puis je suis repassé sur le chantier pour clouer les OSB entre eux au niveau des raccords de panneaux à l’étage et sur le cellier.

DSC_0090 DSC_0091

Mercredi, le couvreur est venu pour démarrer l’installation de la charpente. Le matin, pose des poteaux et de la panne faîtière, l’après midi, démarrage de la pose des chevrons. Un travail de longue haleine en perspective.

DSC_0084 DSC_0087 DSC_0093

Aujourd’hui, j’étais seul sur le chantier. J’ai posé le deuxième chevron sur ceux déjà posé pour permettre de faire une épaisseur de chevron de 30cm pour insuffler une épaisseur suffisante de ouate de cellulose. Et j’ai réussi à poser un chevron tout seul (avec la grue). Pas facile, c’est beaucoup plus long puisqu’il faut régler la position au faîtage, coincer avec un serre joint, régler en bas, visser, clouer les estrillons.

Et je ne suis pas rentré trop tard, la météo n’était pas très engageante, c’est pas toujours agréable de travailler sous les averses.

J’espérais que la charpente soit fini pour la fin de la semaine, mais vu le temps que cela prend, il va falloir que je revois mes objectifs. Plutôt en milieu de semaine prochaine si tout se passe bien. Voir fin de semaine prochaine car il faut faire les ouvertures pour les fenêtres de toit dans la charpente (montage spécial à ce niveau là) et cela prendra plus de temps que juste poser des chevrons, faire les deux côtés de la toiture plus le cellier, mettre l’isolant dans les échelles de toit au dessus des murs pour éviter les ponts thermiques, mettre les plaques de contreventements de toiture.

 

Fin des murs de la maison

Mais pas du cellier et du sas. Aujourd’hui, j’ai fini de visser les lisses de chaînage des murs de l’étage, j’ai préparé les lisses d’implantation pour le cellier. Et j’ai mis des cartons autour des piliers du rez de chaussée pour les protéger des chocs.

Voici quelques photos de l’étage terminé.

La bâche sur le plancher de l’étage n’est pas très efficace, il pleut dans la maison.

DSC_0086 DSC_0089 DSC_0090

Demain Lundi, l’objectif est de poser les murs du sas et du cellier. Puis mardi les poteaux de l’étage et la panne faîtière.

Pour attaquer la charpente mercredi.

L’étage démarre

Après avoir fini de poser l’OSB du plancher de l’étage lundi, j’ai posé les lisses d’implantations mardi avec Charles.

La météo pluvieuse et venteuse nous a empêché de démarrer le montage des murs.

Nous avons donc attendu le lendemain mercredi pour commencer le montage des murs. Le vent nous a rendu prudent et nous n’avons pas tout monté. Ce qui est fait donne quand même une idée de ce que donnera la maison en terme de volume et hauteur.

murs 2501_321_01

Le soleil et le ciel bleu sont venu illuminé la fin de journée.

murs 2501_298_01 murs 2501_301_01 murs 2501_306_01 murs 2501_309_01 murs 2501_312_01 murs 2501_314_01 murs 2501_315_01 murs 2501_319_01

Et aujourd’hui jeudi, entre deux bourrasques de neige et rafales de vent, j’ai monté un mur et mis en place quelques lisses de chainage. La météo a découragé un couple de bénévoles déjà enrhumés qui n’ont pas voulu prendre le risque d’aggraver leur état.

Mais si tout va bien, avec Jean, nous devrions finir de monter les murs demain vendredi.

L’étage avance

Lundi, j’ai posé le plancher OSB de l’étage, ainsi que de la laine de bois sur le tour du solivage pour éviter les ponts thermiques. J’aurais pu le faire plus tard, mais la météo a été assez bonne pour poser la laine de bois tout de suite, par le dessus. C’était plus facile que s’il avait fallu le faire par dessous.

Aujourd’hui Mardi, avec Charles, nous avons posé les lisses d’implantations destinées à recevoir les murs de l’étage. La météo (fortes rafales et grosse pluie) nous ont empêché de démarrer la pose des murs.

Nous essayerons de les poser demain.

Plancher intermédiaire

Cette semaine a été bien productive, malgré des matins un peu difficiles au niveau démarrage d’activité.

Lundi, j’ai fini de fixer les solives du rez de chaussée, et j’ai commencé à mettre les lisses de chainage des murs pour les tenir ensemble.

Mardi, avec Charles, nous avons posé toutes les lisses de chaînage, et le couvreur est venu dans l’après midi pour poser son échafaudage et aider à réceptionner la dernière livraison de l’ossature comportant les poteaux pour soutenir les poutres, la deuxième moitié de chaque poutre, la charpente, mais dans laquelle manquait toutes les visseries pour continuer la maison. Nous avons également bâché la maison avec un film plastique transparent type polyane.

DSC_0040

Mercredi, Vincent et Jean sont revenu donner un coup de main. Avant de venir sur le chantier, je suis allé acheter les vis nécessaires pour avancer le chantier en attendant de recevoir tout ce qu’il me faut. Nous avons donc pu finir de visser les murs ensemble et mettre toutes les vis sur les lisses de chaînage, ce qui a prit un bon moment.

DSC_0041

DSC_0045 DSC_0048 DSC_0053

Nous avons ensuite mis en place les poteaux et essayé de poser la poutre, mais comme Vincent devait partir, c’était un peu compliqué avec le vent à 2, donc nous avons rangés avec Jean et discuté un peu.

 

Jeudi et Vendredi, le couvreur est venu pour m’aider à poser la poutre et le solivage du plancher intermédiaire.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les deux journées ont été bien nécessaire car il a fallu refaire quelques découpe au niveau des estrillons pour respecter l’espacement des solives, ce qui a pris un peu de temps. Mais vendredi soir, c’était fini. Cela change l’aspect intérieur.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Samedi et Dimanche, avec mon beau-père Yves-Marie, nous avons découpé la fibre de bois pour isoler les estrillons  et ainsi éviter les ponts thermiques au niveau du plancher intermédiaire, fini de monter les plaques d’OSB à l’étage et commencé ce dimanche à poser la fibre de bois et l’OSB au sol.

DSC_0054

Montage des murs du rez de chaussée

Ça y est, nous voyons à quoi ressemble la partie principale de la maison.

Jeudi 24, avec Charles et Vincent, deux bénévoles, nous avons monté les murs de contreventement intérieurs.

Après avoir remplacé les OSB 12 par de l’OSB 16, mis en place les lisses d’implantations, en début de semaine, nous avons pu mettre les murs, après avoir fini de visser les lisses. En effet, mercredi, je n’ai pas eu le temps de doubler les vis.

Nous avons ensuite repéré les murs que nous voulions poser. Comme de bien entendu, c’était ceux du dessous de la pile. Il a fallu enlever ceux qui étaient dessus avant de pouvoir attaquer.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAmurs 2501_240_01

Le montage en lui même a été assez facile grâce à la grue qui a permis d’apporter et de tenir les panneaux le temps de les caler, mettre à niveau, visser.

murs 2501_241_01

Malgré quelques petits aléas tel qu’un OSB qui dépasse trop et qu’il a fallu recouper à la scie circulaire, une lisse à décaler d’un cm car la mesure que j’ai fait tout seul n’a pas été bonne,.. nous avons réussi à monter tous les murs de la périphérie et à mettre une partie de la visserie et des clous, de façon à tenir les murs.

Il manque les vis 6×80 pour attacher les panneaux entre eux, nous avons mis quelques 6×100 pour tenir les panneaux.

 

Vendredi, avec Vincent le matin, et Jean, un autre bénévole présent toute la journée, nous avons continué de visser les murs au sol et de clouer les coutures d’OSB pour assurer le maintien.

Nous avons également réussi à mettre le mur de contreventement intérieur et mis tous les murs extérieurs permettant de faire la structure pour insérer les bottes de paille.

murs 2501_247_01

murs 2501_249_01murs 2501_250_01

Nous avons repéré les parties qui seront compliquées à isoler en paille et pour lesquelles il va nous falloir réfléchir à d’autres méthodes (fibre de bois, ouate de cellulose,…).

Il reste à fixer les solives de la dalle, finir de mettre les vis en bas des panneaux, mettre les vis 6×80 lorsqu’elles seront arrivées mardi prochain en fin d’après midi (donc le mercredi), préparer les lisses de chainages au dessus des murs, les lisses d’implantations pour le sas et le cellier.

Nous aurons les éléments pour continuer à avancer mardi prochain, nous allons profiter du temps d’ici là pour être le plus prêt possible pour aller vite par la suite.

Suite 2 de la dalle

La semaine dernière, nous avons fini de poser le lamellé collé le mercredi.

Le jeudi, avec Charles, un bénévole qui m’accompagne beaucoup sur le chantier, nous avons commencé à faire le solivage de la dalle.

Nous avons d’abord coupé et collé les carrelets qui servent de support au solivage.

dalle Jour 2 (6)_01

Nous avons ensuite attaqué le solivage.

Il faut clouer des « fourrures » sous les solives, c’est une extension de la solive sur le principe des poutres en I, mais clouée pour avoir plus de résistance et de tenue dans le temps que la colle. Cela permet d’avoir l’épaisseur suffisante pour mettre la paille à plat dans la dalle sans avoir des solives de 30cm d’épaisseur.

C’est assez long car il faut positionner les fourrures puis les clouer : 5/6 clous de chaque côté sur chaque patte et au marteau.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’après midi du jeudi et le matin du vendredi ont été consacrée à faire la moitié Sud de la dalle.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La météo clémente (soleil mais froid) nous à incité à mettre l’isolant entre les lamellés collés (pour éviter les ponts thermiques sur le tour de la dalle). De la chenevotte en vrac recouverte d’OSB.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Puis bâchage de tout cela pour protéger de la pluie et de la neige.

A 14h30, Charles était bien fatigué et d’autres obligations l’ont appelée vers d’autres horizons pour le week end.

J’ai continué avec le solivage du cellier.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le samedi, nous avons, avec mon Beau-Père, raccourci quelques solives trop longues suite à un léger décallage de l’implantation des Lamellés, en espérant que ce sera le seul souci lié à cela.

L’achat d’un cloueur pneumatique d’occasion a été réalisé dimanche, pour permettre d’avancer plus vite sur le solivage et pour la suite :

– fixation des OSB de la dalle, du plancher de l’étage, des panneaux DFP de toitures (26 pointes par panneaux)

– fixations de l’ossature bois des cloisons intérieures,…

Le Lundi, la matinée a été consacré à déclouer l’OSB car ce n’était pas le bon que nous avons posé, il fallait du 16mm d’épaisseur et nous avons posé du 12 (qui servira aux ébrasements des fenêtres). Et l’après midi à découper l’OSB 16 et à tester le cloueur sur quelques solives.

 

 

 

Démarrage de la dalle

Aujourd’hui, Lundi 14 janvier 2013, nous avons reçu les éléments manquant pour la dalle. Les lamellés collés (LC) sont arrivés, avec de l’OSB, des chevrons de plancher intermédiaire et les 2 murs manquants. Le camion est arrivé à 11h et il est reparti à 12h30. Nous étions 7 (les 3 charpentiers/couvreurs, 2 gars du maçon, le chauffeur et moi) et nous n’étions pas de trop pour décharger les chevrons car la grue n’a pas pu tout lever d’un coup et le « tas » de bois ne tenait pas bien en prenant la moitié. Le déchargement a été un peu plus physique que la première fois.

L’après midi, nous avons commencé à positionner les LC pour vérifier tous les niveaux, et à les fixer. Ils sont posés sur une bande d’arase en goudron (qu’il m’a fallu aller acheter rapidement car elle n’était pas dans la livraison). Il y a une équerre de fixée pour l’instant et 2 demi vis (nous n’avons pas réussi à les visser en entier, elle font 22cm de long, mais nous devrions pouvoir demain en pré-percant les trous et en mettant du savon sur les vis pour réduire les frottements). Si peu et pourtant, nous étions 5 (les 3 charpentiers, Charles et moi). Mais le temps d’aller chercher les bandes d’arases à Thiers, de positionner les LC, d’aller chercher un chalumeau pour faire fondre et souder les arases pour qu’elles recouvrent bien les plots sans jours, de vérifier les côtes des LC, les niveaux, d’essayer de visser les LC entre eux (avec viseuse sans fil, avec fil, de prépercer avec un petit forêt) de positionner les équerres, le temps a filé.

Nous allons essayé de finir demain le LC, si la météo le permet. La neige est annoncée pour cette nuit et un peu demain. Mais nous avons bien repéré le travail à faire et en s’organisant bien, nous devrions avancer.

Ensuite, je travaillerai seul, avec des amis et famille pour avancer à poser le solivage de la dalle.